C2R : « FAB LT offre une vision unique du client »

Rencontre avec Jérôme FILHOL, Responsable Informatique de C2R, qui nous explique pourquoi son entreprise a choisi FAB LT.

Jérôme Filhol - C2R - ELCIA

 

C2R a souhaité créer une liaison forte entre le commerce, l’ADV et la fabrication. Comment est né le projet ?

Jérôme Filhol : « TopTarif était présent dans l’entreprise et équipait la force commerciale organisée par secteur géographique et par activité (professionnels et négoces). A l’origine, nous avions donc autant de bases clients que de technico-commerciaux!

TopTarif est en effet un logiciel monoposte destiné à nos clients que nous utilisions pour nos besoins internes. A la création d’une fiche client, un processus d’ouverture de compte s’engageait dans nos services ADV et comptabilité pour recréer cette fiche sur les systèmes d’information (Diapason pour les fermetures et Arcanes pour la menuiserie).

A la base, le premier objectif était donc la centralisation de la base clients. Ce que nous voulions, c’était faire en sorte que le commerce comme l’ADV utilisent le même outil de chiffrage afin de créer une vision unique du dossier client. »

 

Quelles solutions avez-vous exploré ?

« La solution devait pouvoir être utilisée à la fois par la force de vente mais également par la cellule client. Nous avons regardé du côté de Diapason mais très vite, la définition technique des scénarii de configuration des produits s’est avérée incompatible avec la volonté de chiffrer rapidement et simplement. Nous nous sommes donc naturellement tournés vers ELCIA de manière à voir ce qu’elle pouvait nous proposer. C’est à ce moment-là qu’on nous a parlé de FAB LT et de la possibilité d’avoir une base centrale unique. La fiabilité du chiffrage que nous avions déjà avec notre TopTarif nous a convaincu de poursuivre dans cette direction. »

 

Comment s’est déroulé le projet ?

« La première étape a consisté à récupérer deux ans d’historique de données et pour cela, le service technique ELCIA a été d’une aide précieuse. Il nous a aidé à donner naissance à une base unique de référence accessible en mode session par le FAB LT des commerciaux. Il a fallu synthétiser les 21 bases en place et rapprocher les informations saisies dans TopTarif avec celles figurantes dans Diapason.

En fait, nous sommes passés de plusieurs TopTarif à utilisateur unique à une seule FAB LT commune.

Désormais, les fiches client et prospect sont maintenues dans Diapason. Dès qu’un commercial se connecte sur sa FAB LT, les données sont aspirées et le logiciel procède automatiquement à la mise à jour de la base commune. Dans l’autre sens, c’est la transformation du devis en commande qui va déclencher la mise à jour de Diapason. »

 

Comment avez-vous réussi à convaincre les principaux acteurs ?

« Il a fallu faire preuve de pédagogie vis-à-vis de la force commerciale pour les convaincre de respecter des règles communes. Pour cela, nous avons mis en avant les intérêts qu’il y avait à centraliser les données clients, à les fiabiliser, à les maintenir à un bon niveau de qualité et surtout à partager un référentiel commun.

Autre avantage : une diffusion plus simple des accords commerciaux propres à chaque client. Désormais, ces derniers sont centralisés dans Diapason et interfacés avec les FAB LT des commerciaux. Autre impact du projet : la nécessité de l’ensemble des services internes de renforcer leur collaboration. Désormais, le marketing sort les tarifs et le service technique conçoit les scénarii de fabrication. Les deux ont donc intérêt à travailler ensemble. Il faut que l’on s’assure que le niveau de détails des nouvelles bibliothèques soit au niveau de celles que l’on traite dans le système d’information. »

 

Quelles sont les évolutions à venir ?

« Nous voulons également intégrer avec les bonnes métadonnées tous les documents qui sortent de notre FAB LT directement dans SharePoint. De fait, nous aurons l’original de commande, le devis ProDevis, l’ARC, les fiches de FAB, la facture ou encore le BL pour chaque dossier client dans le portail.

Enfin et surtout, la boucle sera bouclée lorsque nous aurons mis en place l’Echange de Données Informatisées (EDI) entre nos revendeurs équipés de ProDevis et notre FAB LT. »

 

Plus d’informations sur C2R ici