SOPROFEN choisit l’EDI

Notre partenaire SOPROFEN offre à ses clients la possibilité d’envoyer les commandes par EDI directement depuis ProDevis. Découvrez les avantages de ce système d’envoi…

PFALZGRAF Renaud - SOPROFEN

Renaud Pfalzgraf, Responsable Marketing Produits chez SOPROFEN, nous parle des avantages de l’Échange de Données Informatisées.

Vous venez de déployer un système pour permettre à vos clients de passer leurs commandes en ligne depuis ProDevis. Comment est né ce projet ?

Renaud Pfalzgraf : « Au départ, c’est une réflexion globale sur l’amélioration de la qualité de nos services et la fidélisation de nos clients. Beaucoup utilisent ProDevis pour réaliser les opérations allant de la création de devis à la commande client. Pourquoi s’arrêter en si bon chemin et envoyer les commandes fournisseur par fax ? Si l’on ajoute à cela que le fax est source d’erreurs car il implique une ressaisie des informations, que la qualité n’est pas optimale et la traçabilité incertaine, il nous a semblé très tôt évident qu’il fallait revoir le mode de transmission des commandes. »

Quelles sont les différentes solutions que vous avez envisagées ?

« En observant le marché, nous avons vu que certains de nos confrères avaient fait le choix de proposer leur propre outil de passage de commandes en ligne. Cela nous semblait coûteux et compliqué pour nos clients, car cela imposait l’utilisation d’un deuxième logiciel. C’est à l’opposé de la simplicité que nous souhaitions apporter. Il nous est apparu évident qu’il fallait que nos clients utilisateurs puissent passer leurs commandes depuis ProDevis. Nous avons donc choisi de ne pas imposer notre outil et ainsi optimiser nos chances de succès. L’idée était bien d’apporter un nouveau service qui amène de la simplicité, qui s’intègre dans les habitudes de travail de nos clients. Nous ne voulions pas engendrer une nouvelle contrainte en imposant une solution. »

Pourquoi avoir retenu ELCIA ?

« Notre relation avec ELCIA est historique. Nos bibliothèques sont référencées depuis de nombreuses années. Comme beaucoup de nos clients utilisent ProDevis et qu’ELCIA est l’éditeur le plus avancé dans le domaine de l’EDI, c’est tout naturellement que nous nous sommes tournés vers eux. »

Quels ont été les grandes phases de déploiement ?

« Très tôt, nous savions ce que nous voulions. La phase de paramétrage a été facilitée par le fait que SOPROFEN a un bon de commande très structuré. De ce fait, lorsque nous avons choisi de passer à l’EDI, la majorité des informations était déjà présente. Après une phase de test sur quelques clients pour les commandes de coffres extérieurs, coffres traditionnels et moustiquaires, nous allons généraliser la solution. D’ici 2015, quel que soit le produit, une fois le devis réalisé et validé par le particulier, d’un simple clic, le revendeur qui utilise ProDevis convertira sa commande client en commande fournisseur. Celle-ci sera intégrée automatiquement dans notre système de planification et nous lui enverrons une confirmation. »

Quel bilan tirez-vous de ce projet ?

« Les clients ne perçoivent pas spontanément le gain apporté par la solution. De ce fait, pour démarrer, il faut vraiment montrer la valeur et passer la première commande avec eux. Par la suite, l’adhésion est extrêmement forte au point que 100% des commandes passent par l’EDI. Même si, au départ, c’est un investissement, nous aurons un gain de temps en saisie de commande une fois la démarche généralisée. Cela permettra de rendre nos chargés de clientèle plus disponibles et d’améliorer la qualité de service. »

Quels sont les conseils que vous pourriez donner à ceux qui voudraient se lancer ?

« C’est un véritable projet, qui doit être traité comme tel. Cela signifie que l’industriel doit y consacrer les ressources nécessaires et monter une équipe pour que cela marche. Pour notre part, elle se composait du service informatique pour avoir la main sur l’ERP, de l’ADV, du marketing et du commerce. La fiabilité du tarif dans l’outil de chiffrage est aussi un point critique. Vous ne pouvez pas réussir le projet si votre bibliothèque contient des erreurs car sinon les commandes seront rejetées et devront être traitées à la main ! Aujourd’hui nous traitons en automatique 95% des commandes reçues via le système de commande en ligne, les 5% sont des cas spécifiques. Il ne faut pas négliger non plus la phase d’évangélisation auprès des clients, qui ont besoin de comprendre les avantages du système pour l’adopter. »

 

Plus d’informations dans leur communiqué de presse disponible ici et téléchargement de la version PDF .